Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Photo Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

L’engagement de l'investisseur auprès de Truffle Capital

Auprès de Truffle Capital, Philippe Pouletty (Twitter) participe notamment à l'évaluation et à la cooptation des brevets intéressants des établissements suivis. Ces concepts s'avèrent choisis par rapport à leur originalité. La majorité des projets financés par Truffle Capital est mise en place par l'homme d'affaires et son staff. Le fonds de placement se focalise sur la biotechnologie et développe foncièrement des spins off de centres d'étude universitaires internationalement connus. L'ancien interne des hôpitaux a constitué la société Truffle Capital en collaboration avec des investisseurs experts dans cette branche, Henri Moulard et Bernard-Louis Roques. L'entreprise gère un portefeuille atteignant les 750 millions d’euros.

Concrétisations notables au profit du domaine de la recherche scientifique

Truffle Capital injecte en général des fonds sur des travaux prometteurs portés par des passionnés et des spécialistes. Le Dr Philippe Pouletty a de ce fait eu la possibilité de soutenir différents progrès dans l'univers de la recherche scientifique à travers la société. Dès ses premières années dans le milieu de l’entrepreneuriat, le chercheur a institué plusieurs enseignes de biotechnologie développant des dispositifs médicaux ainsi que des médicaments innovants en Europe et aux États-Unis. Philippe Pouletty a entamé sa carrière dans le domaine de la recherche scientifique à l’université de Stanford au département Medical Microbiology. Spécialiste de la biologie moléculaire, l'ancien interne des hôpitaux a notamment élaboré une nouvelle méthode d’amplification de gènes. Depuis 1999, le futur gérant de Truffle Capital a suggéré différents changements promouvant l’innovation technologique, incluant l’adoption du statut de jeune entreprise innovante (JEI) ainsi que l’optimisation du régime fiscal pour faciliter le financement de la recherche.

Formation et débuts du chercheur

Grâce à son expertise en biologie moléculaire, Philippe Pouletty est un membre performant du laboratoire de l’université de Stanford consacré à ce domaine de 1986 à 1988. Par conséquent, le jeune chercheur sort rapidement du lot au sein de cet établissement. Outre son internat, le futur médecin suit une formation dans le domaine de l'immunologie et de la virologie à l’Institut Pasteur de Paris. Il est major du grand cours d’immunologie générale courant 1984. Interne entre 1981 et 1984, le chercheur a opéré dans différents centres médicaux de la métropole. Il se spécialise en immunologie et en hématologie. Pendant son internat, Philippe Pouletty bénéficie d'un soutien financier de l’INSERM pour ses recherches en immunologie. Le jeune chercheur a véritablement eu l'occasion d'approfondir cette matière à l’hôpital Saint-Louis.

La compagnie française Carmat est entrée en bourse dès 2010 en raison des capacités d’homme d'affaires du Dr Philippe Pouletty. Le chercheur s’est aussi fait remarquer grâce aux concrétisations de cette enseigne en matière de cœurs artificiels. Par moment, Truffle Capital rattache diverses enseignes de son portefeuille en vue d’assurer l'expansion de ses différents travaux de recherche. Abivax a notamment absorbé Wittycell et Splicos pour simplifier l'élaboration de vaccins et d’immunostimulants. L'administrateur de Truffle a soutenu la mise en place de Carbios et de Kardiozis courant 2011. Ces entreprises se focalisent sur la mise au point de prothèses et de pièces synthétiques pour l'univers industriel ou médical. En 2014, le fonds d’investissement tenu par Philippe Pouletty a mis en place Diaccurate en s'associant à l’Institut Pasteur. La compagnie spécialisée en biotechnologie s'efforce d'élaborer une nouvelle forme de médicaments contre le SIDA.

Truffle Capital, une entreprise de gestion de fonds d'investissement participant au développement des PME

De 2009 à 2010, Philippe Pouletty devient gérant intérimaire de Theradiag. Intégré au portefeuille de Truffle Capital dès 2003, l'établissement spécialisé en diagnostic s'avère entré en bourse en 2012. À partir de 2005, Théraclion conçoit et vend de nouveaux dispositifs de traitement par ultrason. Le portefeuille Truffle Capital se lance par conséquent dans les travaux sur les cancers du sein ainsi que de la thyroïde via ce centre d'étude. Notée au NYSE (New York Stock Exchange), la société Altimmune se pose comme une spécialiste dans l'élaboration d’immunostimulants destinés aux substances soignant les infections ainsi qu'aux vaccins. La société s'avère introduite dans le portefeuille administré par Philippe Pouletty en 2007 et se retrouve ensuite absorbée par Pharmathène US. La société Neovacs s'avère cotée en bourse en 2010 grâce à son caractère intéressant. Cet établissement a été créé par Truffle Capital en 2003 en vue d'élaborer des médicaments pour traiter les maladies auto-immunes.